In order to bring you the best possible user experience, this site uses Javascript. If you are seeing this message, it is likely that the Javascript option in your browser is disabled. For optimal viewing of this site, please ensure that Javascript is enabled for your browser.
Santé et Prévention en Martinique

Santé - Divers dangers facilement évitables en Martinique



Ciguatera, gratte et poissons

La ciguatera, que l´on appelle aussi « gratte », est une forme d´intoxication alimentaire provoquée par la consommation de certains poissons prédateurs vivant à proximité ou dans les récifs coralliens. La chair de ces poissons est vénéneuse du fait de la présence d’une toxine, ou poison, appelée cigua-toxine.

Les causes de l´apparition de la Cigatera ou « gratte »

La ciguatera est favorisée par la mort des récifs coralliens, généralement sous l’action de l’homme, par le biais du tourisme de masse ou lors du creusement d’un port ; ou sous l´action de la nature, par les cyclones. Les fonds marin vont alors être colonisés par une algue elle-même propice au développement de Gamberdiscus, une micro-algue de la famille des dinoflagellés.

C´est cette micro-algue qui sécrète les ciguatoxines. Certains poissons vont la consommer, avant d’être à leur tour mangés par de plus gros congénères qui finissent dans l’estomac des grands prédateurs : mérous, barracudas, murènes, loches, carangues et requins.

Les hommes vont ensuite consommer ces poissons et accumuler plus ou moins vite cette toxine si elle est présente dans la chaire de poisson. L’organisme peut mettre des mois à se débarrasser des concentrations de toxines. La toxine s’accumule lentement dans l’organisme au fur et mesure des ingestions jusqu’à ce que la crise aiguë survienne.


Cigatera ou « gratte » : Une intoxication aux symptômes variés

Un poisson contaminé par les cigua-toxines peut entraîner en cas de consommation, et quelle que soit la cuisson, des troubles aux symptômes variés :
-  Gastro-intestinaux : douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhées.
-  Généraux : démangeaisons ou rougeurs, baisse de tension, fourmillements ou engourdissements au niveau des lèvres, de la langue ou de la gorge, respiration difficile, difficulté d’élocution, irritation des yeux, salivation excessive, transpiration excessive, fièvre ou frissons, maux de tête, douleurs articulaires, crampes ou paralysies, démangeaisons, fourmillements.

Les signes de l´indigestion apparaissent couramment 1 à 6 heures après l’ingestion du poisson mais ils peuvent être retardés jusqu’à 30 heures. Ces signes peuvent être augmentés par la prise de certains aliments (alcool, noix...).

Si ces symptômes surviennent, il est naturellement recommandé de consulter un médecin. Les cas mortels sont exceptionnels.

Les espèces présentant un danger sont identifiées par l’arrêté préfectoral N° 2002-1249. L’identification de ces espèces permet d’écarter les risques.

Si vous pêchez en Martinique, soyez sûr de pourvoir reconnaître sans faute les différentes espèces vénéneuses, ou suspectes de l’être, et les écarter de la consommation. Dans le doute, interrogez votre poissonnier ou votre pêcheur afin qu’il précise l’espèce du poisson et le secteur de pêche.

Pour de raisons de santé publique, il est conseillé de signaler par une déclaration les cas de ciguatera, même isolés, auprès de l’ARS (Agence Régional de Santé) ou de la DAAF (Direction de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt). Cela permettra de mieux lutter contre cette intoxication qui peut se révéler très invalidante.

Lien vers une fiche descriptive des poisons à risque relative à l’arrêté préfectoral N° 2002-1249

Serpent trigonocéphale de la Martinique

On recense une seule espèce de serpents venimeux sur l´île de la Martinque : une vipère jaune, le trigonocéphale appelé aussi « fer de lance » dont la longueur peut atteindre les 2m.

Il vaut donc mieux éviter de s’aventurer en sandales ou chaussures légères en zone herbeuse ou boisée car le trigonocéphale fréquente essentiellement les forêts et les plantations où il chasse ses proies habituelles : oiseaux et petits rongeurs. Toutefois comme ce serpent est devenu rare, peu d’accidents sont à déplorer en Martinique.

La morsure du trigonocéphale peut être dangereuse pour l’homme si aucun soin approprié n’est apporté. Un sérum mono-spécifique a été créé spécialement pour la Martinique par l’Institut Pasteur.

Chaque année, la Martinique déplore malheureusement quelques décès causés par le « fer-de-lance ». Pour randonner, il donc indispensable d’être bien chaussé.

Anecdote historique sur le trigonocéphale de la Martinique

Vous remarquerez que le drapeau de la Martinique est orné de trigonocéphales. Ce serpent est intimement lié à l´histoire la Martinique et il constitue le symbole non officiel de l’île le plus largement utilisé pour représenter la Martinique et la dissocier du reste des Antilles françaises. En effet, le serpent trigonocéphale a longtemps causé de nombreuses victimes chez les esclaves chargés de ramasser la canne dans les plantations martiniquaises. Au 19e siècle, les colons martiniquais ont eu l´idée d´importer la mangouste des Indes pour combattre ce serpent. Malheureusement, ces deux animaux ne sont pas actifs durant les mêmes périodes. En mal de prédation, la mangouste s’est rabattue sur les poules et les œufs, au point que nombre d’espèce d’oiseaux, comme les perroquets, ont disparu de l’île.



Mancenillier

- Ecartez-vous du mancenillier. Cet arbre d’Amérique de la famille des euphorbiacées produit un suc très vénéneux. Son nom vient de l’espagnol manzana, qui signifie « pomme ». Le mancenillier est très répandu en Martinique, et surtout au bord des plages.

De première vue, le mancenillier ressemble à un petit arbre qui rappelle le pommier. Ses fruits s´apparentent à de petites pommes. Mais gare à vous et à vos enfants si vous touchez ! Tout est toxique dans cet arbre redoutable, de l’écorce à la sève, en passant par les fruits et même les feuilles. Il faudra donc savoir identifier cet arbre et faire savoir son existence autour de vous, garder cet arbre à distance et éviter de succomber à la tentation goûter ses fruits.

Évitez de vous en approcher et davoir l´idée de vous abriter sous ses branches, surtout par temps de pluie. En effet, l’eau qui ruissèle sur ses feuilles entraîne de l’acide qui provoque de très graves brûlures même au travers des vêtements.

Si par mégarde, vous entrez en contact avec cet arbre et ses feuilles, ou si vous aviez un doute, il faut le plus vite possible, et, par précaution, vous laver avec de l’eau et du savon.

En Martinique, la plupart des mancenilliers sont généralement bien signalés (pancarte ou tronc peint en rouge). Cependant il est préférable d´être prudent et de s´écarter de tout arbre dont les caractéristiques seraient : tronc noueux tirant sur le gris, faible hauteur, feuilles ressemblant à celles du poirier et fruits alléchants.

Photo du mancellinier à ajouter



Plages et la larva migrans

Sur les plages, il est bon de marcher chaussé (sandales, chaussures) et de s’allonger sur une natte ou une serviette sur le sable afin d´éviter tout contact avec une petite larve sous-cutanée qui donne de fortes démangeaisons : la Larva migrans. Cette larve provient des parasites laissés par les chiens errants fréquentant les plages Cette affection dermatologique est due à la pénétration dans la peau de larve d’un parasite, l’ankylostome du chien ou du chat. L’infection est bénigne et évolue spontanément vers la guérison en quelques semaines à quelques mois (2 à 8 semaines) avec la mort de la larve in situ. Les démangeaisons provoquées peuvent être soignées par un traitement par voie locale ou orale.

Etangs et eaux stagnantes
Il faudra s´abstenir de se rafraîchir les pieds dans des étangs d’eau douce ou de marcher dans la boue. Si la bilharziose a disparu des îles, l’ankylostomiase et l’anguillulose peuvent encore s’attraper.

Lire aussi :

Voiture de location pas cher Martinique

Séjour vacances pas cher Martinique

Pirates, corsair et flibustiers à la Martinique


Suivez-nous!
mercredi 7 décembre 2016
Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune information géographique sur le lieu FRXX7763.
Veuillez vérifier le nom du lieu ou la disponibilité du service.