In order to bring you the best possible user experience, this site uses Javascript. If you are seeing this message, it is likely that the Javascript option in your browser is disabled. For optimal viewing of this site, please ensure that Javascript is enabled for your browser.
Epices antillaises :

Lexique des épices et leurs emplois

Liste des épices créoles

Incitation au voyage, les épices antillaises reflètent les échanges et métissages de l’espace Caraïbe, mais n’ont rien à voir avec les épices asiatiques par exemple. Leur usage est très varié, dans les plats aussi bien salés que sucrés, et leurs saveurs ne sont pas forcément corsées. Osez les épices créoles !

Recherchées et utilisées autant pour parfumer les plats que comme monnaie d’échange, les épices constituent depuis longtemps un bien rare et précieux.

La gastronomie créole et martiniquaise en particulier est née d’un metissage de différentes cultures, et s’est enrichit de l’utilisation de nombreuses épices qui lui donnent son caractère si particulier. Influences tamoule et indiennes, africaines et européennes se rejoignent donc dans la cuisine martiniquaise, très parfumée et colorée.

Vous trouverez ici quelques unes des principales épices utilisées dans l’île. Ne manquez par de visiter le fameux marché aux épices lors de votre passage à Fort-de-France, un vrai délice pour tous les sens !

- La Muscade : la noix de muscade avec macis fruit du muscadier, de couleur brun orangé est d’origine indonésienne. Elle est utilisée aussi bien aux plats sucrés que salés, en poudre. Une pincée de muscade suffit souvent pour donner une pointe d’originalité à la sauce béchamel ou parfumer une purée.

- La Vanille : Fruit de l’orchidée Vanilla planifolia, il s’agit d’une épice rare et chère, du fait de la complexité de sa culture et sa préparation. Généralement appelé "gousse", elle est utilisée en petite quantité dans les dessert, comme par exemple le flan coco.

- La Cannelle : c’est l’écorce intérieure du cannelier ou cannellier, appelé bois-cannelle aux Antilles françaises. Connue depuis l’antiquité, elle se présente dans le commerce en bâtons, en poudre ou en huile essentielle. Elle accompagne agréablement de nombreux desserts à base de pommes, de chocolat et autres. On lui attribue par ailleurs des propriétés aphrodisiaques et antiseptiques.

- Le gingembre : Le gingembre est une racine principalement cultivée en Chine, au Japon, en Jamaïque et en Afrique. Il apporte piquant et saveurs aux desserts et comme aux plats salés. Ses propriétés tonifiantes sont connues, mais on lui prête aussi des qualités aphrodisiaques et relaxantes.

- Le Paprika : C’est le fruit du piment doux, d’où sa couleur rouge. Utilisé en poudre, il est légèrement piquant, et fruité à la fois.

- Le Bois d’Inde : utilisé dans les sauces et dans de nombreuses spécialités martiniquaises, en particulier les fameux boudins créoles, ces graines pilées sont souvent mélangées à la viande pour en relever le goût, et pour mariner le poisson par exemple.

Ses feuilles contiennent aussi une huile essentielle. Si on les distille dans du rhum, elles fournissent le « bay-rum », utilisé en frictions contre les refroidissements, et surtout par les sportifs pour leurs massages.

Découvrez maintenant des recettes aux épices :

Boudins créoles

Féroce d’avocat

Blanc manger coco

Suivez-nous!
jeudi 8 décembre 2016
Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune information géographique sur le lieu FRXX7763.
Veuillez vérifier le nom du lieu ou la disponibilité du service.